Pourquoi sommes-nous rarement malade en train ?

Contrairement aux autres modes de transport, il est plutôt rare d’être malade en train. Cette singularité n’est pas dû aux caractéristiques initiales du transport ferroviaire mais au travail des ingénieurs qui ont su développer des techniques pour limiter l’effet des virages sur l’organisme.

Pourquoi sommes-nous rarement malade en train ?

Le mal du transport ou cinétose résulte d’un déséquilibre entre trois de nos perceptions : proprioception, vision et équilibre. Le train nous rend rarement malade grâce à sa stabilité, à la visibilité qu’il offre et aux techniques de pendulation de la caisse ou d’élévation du rail extérieur mises en œuvre dans les virages pour compenser l’effet de la force centrifuge. L’inclinaison doit être parfaitement adaptée à la vitesse, pour garantir confort et équilibre entre mouvement ressenti et mouvement visualisé.

Plus d'infos - Fonctionnement du train