Et les voies, avec ou sans cailloux ?

Traditionnellement, c’est un lit de cailloux, appelé ballast, qui fait tampon entre les traverses et le sol afin de maintenir les
rails dans la bonne position. Cependant, si le ballast est aujourd’hui présent sur 95% des lignes grande vitesse et 50% des
lignes urbaines, il commence à être fortement concurrencé par le béton.

Et les voies, avec ou sans cailloux ?

Sur 95% des lignes grande vitesse et 50% des lignes urbaines, un lit de cailloux, appelé ballast, permet de maintenir les rails dans la bonne position lors du passage du train. Cependant, le ballast est aujourd’hui fortement concurrencé par le béton. Si le ballast est une technologie largement éprouvée et qui offre une pose rapide, le béton garantie, quant à lui, une adaptation à des espaces étroits (tunnels…), une maintenance minimisée, un nettoyage facile, un risque moindre d’endommager les véhicules (pas de jet de cailloux) et bien sûr il évite l’extraction de ballast, pas toujours aisée.

Plus d'infos - Fonctionnement du train